Galerie L'étangdart
Expositions

Expositions du moment

exposition "attractions" M. ALQUIER sculptures M. TROUIS peintures

10 septembre au  15 novembre 2016

exposiiton Alquier Trouis

 

du 21 mai au 30 juillet  

 exposiiton philippe Sentou

Exposition CARCANGUE -VALDELIEVRE

du 19 mars au 1er mai 2016

exposiiton carcanague valdelievre 

Exposiiton Ghislaine Haby 

exposition ghislaine haby 2014 


ENFANCE Blondin - Lunat - Maubert

du 13 juin au 6 septembre 2015

vernissage le 13 juin 2015 à partir de 18h30

 

expo-enfance-blondin-lunat-maubert

 Héléne BLONDIN

helene-blondin

 Peintre autodidacte elle vit et travaille dans le Gers

Après avoir vécu pendant 15 ans au Canada où elle exerçait le métier d’architecte paysagiste qu’elle abandonna définitivement pour la peinture pour répondre « à une nécessité impérieuse de dessiner et peindre »

Elle s’interroge sur l’homme, plus précisément le » dedans. » de l’homme.

« Ce que j’aime c’est être à l’atelier. Pièce encombrée, je peins sur une table, à plat, toile ou papier et plusieurs à la fois. Le support est toujours travaillé les quatre cotés à la fois. La toile ne cesse de tourner sur elle –même.

Je vais assez vite, mon corps au plus près de mon œil.

Le cœur doit passer à la main avant de peindre.

 

LUNAT 

lunat-enfance

 Née en 1973, LUNAT vit et travaille à Toulouse

Autodidacte dans ses débuts, elle obtient par la suite un master d’Arts Plastiques.  Issue de la lignée des néo expressionnistes elle a développé un style personnel inclassable dans les tiroirs de l’art, une sorte de « Storyteller » singulière.

interroge sur l’homme, plus précisément le » dedans. » de l’homme.

 

« Ce que j’aime c’est être à l’atelier. Pièce encombrée, je peins sur une table, à plat, toile ou papier et plusieurs à la fois. Le support est toujours travaillé les quatre cotés à la fois. La toile ne cesse de tourner sur elle –même.

Je vais assez vite, mon corps au plus près de mon œil.

Le cœur doit passer à la main avant de peindre.

 

Evelyne MAUBERT

maubert-enfance

 Vit et travaille à Toulouse

Des études d’arts appliqués à Paris l’ont amenée dans le domaine de la mode puis de l’illustration qui ouvrira le champ d’expérience pictural et plastique, ainsi un double langage figuratif, sculptural s’installe.

Les personnages, avec leurs états d’âme racontent des histoires, nos histoires. D’abord volumes, ces personnages rejoignent progressivement la toile, un autre médium venant refléter cet univers rempli de poésie.

sp;Ce que j’aime c’est être à l’atelier. Pièce encombrée, je peins sur une table, à plat, toile ou papier et plusieurs à la fois. Le support est toujours travaillé les quatre cotés à la fois. La toile ne cesse de tourner sur elle –même.

 

Je vais assez vite, mon corps au plus près de mon œil.

Le cœur doit passer à la main avant de peindre.

TEYSSEYRE - VERDIER

du 28 mars au 12 mai 2015

vernissage le 28 mars 2015 à partir de 18h

exposition teysseyre verdier 

Marie Pierre TEYSSEYRE 

Vit à Nîmes, dans le Gard 

Travaille en tant qu’architecte paysagiste sur des réalisations d’espace public et de jardins.

Peint en autodidacte depuis son enfance, initiée par sa tante Monique Teysseyre peintre paysagiste

Verdier

visuel exposition verdier mars 2015

Marie VERDIER 

 Les paysages, détachés depuis quelques années de leurs obligations professionnelles, s’offrent en toute liberté et restent mon domaine de prédilection. Furtif ou contemplatif, le regard se pose, se nourrit.

Voir loin, voir grand, infime, lumineux, coloré ou sombre, c’est cette diversité que le paysage offre et pas seulement le « beau paysage »… Il est des lieux délaissés où soudainement cohabitent des couleurs et des volumes qui s’assemblent pour prendre leur sens, des campagnes dans lesquelles la route bordée d’un fossé sombre est plus remarquable à mes yeux que tous les couchers de soleil du monde. Et aussi, les couchers de soleil du monde qui peuvent devenir le cœur d’une inoubliable émotion…

VERDIER exposition mars 2015verdier mars 2015verdier 2015verdier 2015 

L'artothèque s'expose - Édition 2015

Jusqu'au 21 mars 2015

C’est le temps de l’artothèque !

Comme chaque début d’année L’Etangd’art consacre les mois de février et mars à l’artothèque.

Mais qu’est-ce que c’est ???

L’Artothèque est un système de location d’œuvre d’art, qui fut mis en place au sein de notre

association en 1991 –

Le principe est simple. A l’heure actuelle plus de 500 œuvres d’art originales vous sont proposées par une quarantaine d’artistes faisant partie de notre équipe. Pour pouvoir les emporter chez vous pendant 2 mois, il vous suffit d’être adhérent de notre association (20€uros par an) et de vous acquitter d’un montant de location représentant 5% de la valeur de l’œuvre. Ainsi une œuvre d’une valeur de 500€ pourra rester sur vos murs 2 mois durant pour 12,50€/mois. Parce que vivre avec une œuvre est une relation que chacun doit pouvoir expérimenter.

Vous vous en doutez, il est difficile de montrer toutes ces œuvres en même temps !!

Cependant nous avons déjà essayé…

L'artothèque s'expose 2015

En 2015, nous avons décidé de faire des accrochages changeants, et d’offrir ces possibilités d’accrochages à certaines personnalités. Ainsi 4 artistes peintres vous seront présentés par quinzaine avec un regard différent, un style différent, une ambiance différente.

du 20 février au 8 mars

Nathalie DENTO et Aude GUERREAU vous propose les artistes qu'elles ont choisis dans l'artothèque

Philippe SENTOU - Claire CHARPENTIER -Nicole SAUNIER - Corinne TICHADOU

accrochage 2 artothèqueaccrochage artothèque 2 tichadou

Philippe Sentou-la vitesse de la lumière  Philippe SENTOU

Claire-Charpentier-La-fille-qui-pleure Claire CHARPENTIER la fille qui pleure

nicole-saunier-décembre bleu   nicole-saunier-decembre-bleu2

Nicole SAUNIER  

Corinne-tichadou-femme-centaure Corinne TICHADOU


Jusqu’au 19 février nous avons laissé Guy PEROTTET réaliser un accrochage de son choix.

Martine TROUIS – Catherine LEPAGE – Geneviève BOUSSOUAR – Claire DEGANS


C’est la visite virtuelle que je vous propose aujourd’hui.

L'artothèque s'expose 2015

 

Martine TROUIS

Il me semble encore la voir entrer pour la première fois , il y a presque vingt ans maintenant, envoyée à L’Etangd’art par Mme Joulia alors galeriste à Narbonne. Je ne crois pas avoir hésité un instant et j’ai encore en moi l’émotion de la découverte d’un nouvel artiste. Et quelle artiste !

Martine TROUIS

Visitez la page de Martine TROUIS.

 

 Catherine LEPAGE 

 

COULEURS, je vous aime

- UN PEU, à partir du 20 Mai 1953 à Jonzac en Charente-Maritime où grandir occupe    suffisamment

- BEAUCOUP de 1969 à 1972 à l’école des Beaux-Arts d’ Angoulême 

- PASSIONNEMENT de1972 à 1975 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts Appliqués et des Métiers d’Arts « ENSAAMA Olivier de Serre » à Paris

- A LA FOLIE depuis,  à Usson, en Auvergne où je vis, où je peins et pour longtemps encore j’espère, partout sur la terre, dans le ciel, dans mon jardin

 catherine.lepage-sanstitre2- 80X80-  catherine.lepage-sanstitre-50X50

 

Magicienne de la couleur, toute dans la fraîcheur des thèmes souvent alliés à l’enfance, mais à qui une force singulière du trait, les aplats de couleurs et une composition quasi sauvage, enlève toute niaiserie 

 catherine.lepage-sanstitre3- 50X50-400ecatherine.lepage-sanstitre-80X80-950e

catherine.lepage-sanstitre100x100cm-1350e

visitez la page de Catherine LEPAGE

 

 

Geneviève BOUSSOUAR

 boussouar

 « Je suis peintre et graveur.

Je travaille sur toile ou sur bois.

Pour ses qualités plastiques, j'utilise l'huile comme liant additionnée de charges diverses et de pigments.

Je me laisse guider par les qualités sensibles de la matière qui tour à tour m'évoquent les plis froissés d’une étoffe, la peinture soulevée par la rouille, les murs gravés par le passage du temps, les transparences du ciel, les vibrations de l’eau...

 Boussouar-blesd'azur-80x80cm

 

Claire DEGANS

Née en 1977 à Montpellier, Claire Degans a suivi des études d’arts plastiques. Elle dessine et peint depuis l’enfance, fréquente les ateliers de gravure et expérimente la peinture à l’huile en autodidacte. Elle continue parallèlement sa carrière d’illustratrice avec brio.

 degans-cistes

 bien que citadine, elle est restée très proche de la nature  en la faisant vibrer grâce aux nuances subtiles crées par son pinceau et ses techniques subtiles. Elle nous offre ainsi la vibration de l’air chaud et de l’eau…

 Le  charme secret du paysage  « peindre a toujours fait partie de sa vie… avec un rapport au monde et à la nature qui s’inscrit dans un esprit assez proche du Taoisme Flotter dans la vie comme dans l’eau . Ses figures paysagères n’ont rien de symbolique ou de psychologique. Elles sont l’inscription d’une sensation relationnelle.

 degans-lahaut-60x60cm

L’eau est toujours présente, en tant que sujet ou composante picturale. C’est l’eau de l’inconscient nous dit-elle, l’eau de la complexité, l’eau source de vie, l’eau qui berce, emmène vers le songe, l’au-delà » 

Souvent, il y a le tracé d’une maison ou d’un abri pris dans un paysage qui l’absorbe.

 degans-la gardiole-55x32cm

 De ce travail fusionnel avec les éléments naissent des impressions d’apaisement 

 « Le paysage est un prétexte, je représente les choses d’un ailleurs, celles qu’on se remémore dans le souvenir ou qu’on entrevoit dans les songes. Ce sont des sensations éprouvées, passées ou à venir. Baignés d’une étrange lumière, ces paysages n’ont pas de linéarité temporelle, ni de localisation précise. Ils sont filtrés par la mémoire qui n’en retient que l’émotion, épurés dans les formes, travaillés par strates de couleurs, de transparences et de superpositions. Ils offrent leur patine singulière. »

 Cet accrochage était  visible jusqu’au 18 février

exposition Foglia-Giorgi-Perriertexte exposition foglia-perrier-giorgi

Geneviève BOUSSOUAR et Fabienne LAHEURTE

Du 8 mai au 10 septembre 2014

Vernissage le samedi 10 mai à partir de 18h30

Exposition ouverte du jeudi au dimanche inclus de 14h30 à 19h.

Exposition Bossuar et Laheurte

Geneviève BOUSSOUAR peinture et estampes, et Fabienne LAHEURTE céramiques grès et raku.

Deux femmes sensibles merveilleusement humaines offrent leurs créations à L’Etangd’Art de Bages. Une rencontre. Celle de deux univers l’un dans la profondeur de la peinture abstraite avec des recherches à fleur de toile des frémissements de teintes et de techniques, l’autre dans la recherche le polissage la transformation de la terre. Toutes deux dans la maîtrise technique et l’émotion.

Exposition Bossuar Laheurte - Vue 1

Exposition Bossuar Laheurte - Vue 2

À fleur de corps

Avec les œuvres de Christian GLACE, Anne GUILLON et Pascale LANDER.

Du 15 mars au 05 mai 2014

Vernissage le samedi 15 mars à partir de 18h30

Exposition ouverte du jeudi au dimanche inclus de 14h30 à 19h.

Christian GLACE

Christian GLACE

Démarche.
D'abord se promener, errer dans la nature, les lisières, les terrains-vagues, les friches, les bords de fleuves, les bords de mer, les décharges… là où le sauvage gagne sur le domestique, là où la nature et la civilisation déposent leurs reliquats…
Dans ce fouillis de formes et de matières, chercher l'inspiration, chercher la vie dans les bois morts. Mon travail est guidé par la matière et repose sur la structure du bois, ses formes originelles et ses lignes de croissance.
Sculpter le bois pour être au monde, rester les pieds sur terre, près du réel, pour retrouver des rythmes essentiels, une harmonie avec les éléments naturels.
Je m'appuie sur les forces de la nature, l'énergie brute de la matière pour en dégager des formes, des vérités premières. Pour en montrer la beauté primitive et leur donner une présence, leur chercher une correspondance avec le corps humain.
Le corps est la mesure de toute chose. La sculpture est le double du corps, un double qui nous interroge sur nous-mêmes, sur notre rapport au temps et notre relation au monde.
Le bois parle.
Tension entre la pesanteur et l'ascendance des lignes.
Les mains forment et transforment, concilient les contraires, transforment l'inerte en mouvement, le dedans en dehors, le dehors en dedans, la confusion en harmonie, le chaos en clarté.
Sculpter : chercher, à la lisière des mots, un langage commun.

Anne GUILLON

Anne GUILLON

C’est dans la fragilité de l’être et des choses, l’interrogation sur leur devenir, l’esprit des sentiments ressentis, que je vais trouver le langage de la matière.

Mon univers oscille entre l’intuitif et une histoire, des souvenirs et un imaginaire Les choses ne sont pas dites, elles se livrent à un dialogue entre les contingences de la terre, et celles d’autres univers, au caractère parfois primitif. Formes humaines, éléments, animaux, végétaux, s’entremêlent dans cet espace où les formes sont libres, les couleurs terriennes, traduction possible entre un monde réel et une abstraction.
C’est un alphabet particulier que je crée au fil des jours, écriture intime de nouvelles Terres à transformer sur la toile quand je vais venir coller, superposer, assembler, déchirer, opposer, abstraire, reconstruire. Transformer la couleur en lumière et réciproquement… jouer des transparences…façonner le lien…Tel un palimpseste, c’est une nouvelle histoire que je vais tracer, un nouveau monde ,intemporel, sans lieu, sans nom, image détachée de toute actualité, image « innée » Le papier prend une place essentielle dans mon travail, en association à de nombreuses techniques picturales. Sa délicatesse, ses nuances, ses différents grammages, ses multiples origines, me donnent tout un monde de possibles. J’explore le rapport entre le papier et les outils nécessaires à sa transformation, sa réaction aléatoire souvent à l’impression, empreinte originale et unique de la couleur, la matière, la structure, la forme…
Je poursuis le chemin de mes « paysages intérieurs » à la frontière entre le senti et le vécu, le rêve et le réel, le visible et l’invisible.

Pascale LANDER

Pascale LANDER

Peintre et plasticienne.
Le travail de Pascale nous emmène, en se servant du corps comme vecteur vers une révélation de l’infini féminin.
Sa quête est la femme, sa force, sa liberté.
Issue du théâtre (Ecole Jacques Lecoq), diplômée de langue des signes, elle a aussi enseigné l’eurythmie, une parole vécue à travers le corps en mouvement, la couleur, et s’exprimant dans l’espace. Elle explore inlassablement les formes du vivant par la couleur et le geste. Actuellement elle utilise également comme outil la photo : en tant que peintre, la photographie lui a permis de faire sortir son modèle de la toile.

Nul doute que ces expériences lui ont permis de cristalliser dans sa peinture ces gestes du ressenti et de l’amour de la vie.

Portraits de quartiers Visages de Narbonne

Du 06 au 20 février 2014

La Poudrière rue ancienne Porte-Neuve, Narbonne

Vernissage le mercredi 05 février à partir de 18h30

Exposition ouverte du mardi au dimanche inclus de 14h à 18h30.

Monsieur le Maire de Narbonne, Président du Grand Narbonne
Madame l’Adjointe au maire, déléguée à la Culture et au Patrimoine
Madame l’Adjointe au maire, déléguée à la Politique urbaine de proximité
L’ensemble du Conseil municipal
L’association l’Etangd’Art
Les habitants de Narbonne participant au projet
vous invitent à l'exposition Portraits de quartiers Visages de Narbonne

Portraits de quartiers Visages de Narbonne

Un projet réalisé en collaboration avec l’association Aux z’arts, l’ABP21, la Maison de quartier Ernest Ferroul, l’Arche, l’AMPG, le CIDFF, APESER, le collège Georges Brassens, l’écrivain Jo Witech, les écoles maternelles Paul Bert et Marie Curie et les écoles élémentaires Jean Jaurès, Montmorency et Prat de Cest.

Portraits de quartiers Visages de Narbonne - Détail

Cette exposition a été réalisée dans le cadre d’un projet intergénérationnel sur le thème des quartiers de Narbonne et du portrait. Ce travail, mené sur un an en ateliers parents-enfants et au sein de certaines écoles de Narbonne, présente une vision artistique et littéraire de «son quartier», de « soi » et des « autres ».
Ce projet, initié et coordonné par l’association L’Etangd’art, a vu le jour grâce au soutien de la Ville de Narbonne, du Grand Narbonne, du Conseil général de l’Aude dans le cadre du CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale) et du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée.

Partenaires de Portraits de quartiers Visages de Narbonne

Archives des expositions

Vous pouvez consulter les programmes d'expositions passées à partir du menu situé en haut à droite de cette page.
Page précédente : L'artothèque de l'Étangd'art
Page suivante : 2015
© Copyright L'étangd'art 1992-2013 | Association L'ETANGDART 8 rue de l'ancien puits 11100 Bages | Tel 04.68.42.81.11 | Contact | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales | Crédits